mercredi 28 novembre 2007

Oak Park







Clotilde et moi avons séjourné dans la famille de Tim, un ami de Sarah Lawrence, à Oak Park. C'est une banlieue cossue à l'Ouest de la ville, bien reliée par le métro. Hemingway y a grandi. Il est certain que son oeuvre s'est construite en réaction à l'esprit très étroit et religieux d'Oak Park en ce temps-là. Désormais, Oak Park est très majoritairement démocrate et écolo, plus aucun génie littéraire n'y verra le jour (à part Tim évidemment).
Oak Park abrite aussi l'ancienne demeure et bureau de Frank Lloyd Wright, l'architecte américain fondateur du style Prairie et de bien d'autres inventions formelles et conceptuelles. En visitant son atelier et le quartier voisin, on apprend que Frank Lloyd Wright a rompu avec le style victorien, tout en verticalité, au profit de maisons horizontales qui épousent le plat de la plaine de l'Illinois. L'ancrage des maisons dans le plan du sol est renforcée par des charpentes et des gouttières épaisses, ainsi que par des "rubans" de fenêtres ornées de motifs tantôt végétaux, tantôt géométriques. Par ces nombreuses fenêtres et un jeu d'ouvertures complexe, Frank Lloyd Wright entend supprimer la frontière entre l'extérieur et l'intérieur de la maison. La façade doit refléter l'organisation intérieur de l'espace. L'intérieur est entièrement pensé, depuis la disposition des pièces en passant par les meubles jusqu'aux tenues de la maîtresse de maison si celle-ci n'a pas assez de goût. Certains fauteuils à l'architecture très élancée et rigide n'ont pas l'air du tout confortables. Le style prime avant tout. Les maisons Wright d'Oak Park ont été construites au début de sa carrière. Elles sont encore très traditionnelles tout en reflétant l'émergeance du style Prairie.
Nous avons également visité Robie House, autre maison conçue par Wright, aux abords du campus de l'université de Chicago. Durant toute la visite, le guide n'a cessé de souligner les défauts de conception de la maison: elle est glaciale en hiver, les eaux de pluies gèlent sur le balcon... A la fin, j'ai pris mon courage à deux mains pour demander naïvement pourquoi malgré toutes ces erreurs qui rendent la maison inhabitable, Wright est considéré comme un grand architecte. Le guide a pris ma question comme une insulte personnelle.

5 commentaires:

Clot a dit…

J'ai froid rien qu'en regardant les photos!!! 3 walking tours qd meme, on est folle!

the only living boy in new york a dit…

La maison de Tim est tres beau!

Sterling

zenaiide a dit…

laquelle est la maison de timi?

Camille Pène a dit…

Aucune de ces maisons n'est celle de Tim! Ce sont des monuments historiques.

the only living boy in new york a dit…

oh! Oops! haha